La chasteté ou la mort. Mise en récit du viol dans les récits brefs des XVIe et XVIIe siècles - Nantes Université Access content directly
Journal Articles Tangence Year : 2017

La chasteté ou la mort. Mise en récit du viol dans les récits brefs des XVIe et XVIIe siècles

Nathalie Grande

Abstract

Les histoires tragiques, parce qu’elles sont un genre chargé de dire les abominations du monde, semblent particulièrement adéquates pour raconter le viol, en explorer les circonstances pas toujours atténuantes, en dévoiler les enjeux humains, individuels et pas seulement collectifs. L’étude d’un tel corpus permet de désigner les caractéristiques qui autorisent ce crime à devenir objet de récit, mais aussi de faire entendre le discours que tient la représentation des victimes sur le forfait lui-même, et d’en saisir les enjeux moraux et sociaux. Alors que des formes de consentement a posteriori et des procédures judiciaires de réparation tendent souvent à édulcorer le viol, certains auteurs, comme Jean-Pierre Camus, mettent au contraire en évidence le dilemme qui pèse sur la victime entre sauver sa chasteté ou sauver sa vie : c’est par le choix de la mort que la victime est invitée à prouver la violence subie, toujours douteuse. Quand la société ignore ou minore le crime, cette insistance d’un évêque humaniste sur le point de vue des victimes montre un souci de révéler publiquement la gravité de l’attentat sexuel.

Keywords

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
viol dans récits brefs NG.pdf (372.12 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03284212 , version 1 (12-02-2024)

Identifiers

Cite

Nathalie Grande. La chasteté ou la mort. Mise en récit du viol dans les récits brefs des XVIe et XVIIe siècles. Tangence, 2017, Viol et littérature (XVIe-XIXe siècle), 114, pp.13-29. ⟨10.7202/1041070ar⟩. ⟨hal-03284212⟩
23 View
5 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More