Curiosité et vanité chez le sujet anthropologue de la première modernité (Robert Burton, Tomazo Garzoni) - Nantes Université Access content directly
Journal Articles Etudes Epistémè : revue de littérature et de civilisation (XVIe - XVIIIe siècles) Year : 2015

Curiosité et vanité chez le sujet anthropologue de la première modernité (Robert Burton, Tomazo Garzoni)

Anne Teulade

Abstract

Dans cet article, nous essayons de montrer que Robert Burton et Tomaso Garzoni ont écrit des textes encyclopédiques dans lesquels la vanité de la libido sciendi est mise en scène de diverses manières. Les structures cumulatives de l’Anatomy of Melancholy et d’Il Teatro de’ vari e diversi cervelli mondani tendent à décomposer le texte savant, qui devient confus et plein de contradictions. L’ironie et les anecdotes plaisantes déconstruisent le projet didactique des traités, tandis que l’analogie entre l’auteur et les hommes qu’il étudie révèle les limites de l’autorité du savant. La métaphore théâtrale, qui assimile l’auteur à un acteur ou le texte à un spectacle, suggère la vanité du savoir déployé par le traité. Toutefois, les textes ne démontrent pas l’illégitimité de la curiosité : ils suggèrent plutôt les limites de l’entreprise, dès lors que son objet est la nature humaine, dans sa variété et sa finitude.
Fichier principal
Vignette du fichier
hal-03194317.pdf (318.67 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03194317 , version 1 (04-03-2022)

Identifiers

Cite

Anne Teulade. Curiosité et vanité chez le sujet anthropologue de la première modernité (Robert Burton, Tomazo Garzoni). Etudes Epistémè : revue de littérature et de civilisation (XVIe - XVIIIe siècles), 2015, 27, ⟨10.4000/episteme.467⟩. ⟨hal-03194317⟩
34 View
54 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More