‘Expectant territories’ : quelques exemples de pratiques et poétiques urbaines en Amérique du Nord - Nantes Université Access content directly
Journal Articles Nuevo mundo Mundos Nuevos Year : 2016

‘Expectant territories:’ examples of urban practices and poetics in North America

‘Expectant territories’ : quelques exemples de pratiques et poétiques urbaines en Amérique du Nord

Abstract

Postindustrial societies produce waiting areas and what we call expectant territories. The former are functional places, limited in space and time (e.g. platforms, counters and information desks, waiting rooms, bus stops…). In those places, the waiting time is generally conditioned and endured rather than enjoyed and fully experienced by the individuals. The latter, which will be at stake in this essay, are non-functional places, most of the time abandoned or ignored, but whose material and symbolical qualities beget new possibilities and meanings for the individuals/groups that pass through them. Urban culture and the practices associated with it enable one to think the experience of waiting differently. The symbolic appropriation of a certain place, which goes through a physical and mental “journey,” permits to pass from an endured state of waiting to a creative form of expectation and from the anonymous, impersonal place to the mental space or territory. North American cities provide a few telling examples of the process by which the ambiguity of expectant territories is exploited and maintained and of how the individuals and groups appropriate the territories. Ambiguity is also enriched by the photographic medium, which will function both as an illustration and as metadiscourse.
Les sociétés post-industrielles produisent des lieux de l’attente et des territoires en attente. Les premiers sont des lieux d’usages, fonctionnels, finis dans le temps et l’espace (quais de gares, guichets, salles d’attente, arrêts de bus, etc.) et dans lesquels l’attente est conditionnée et subie. Les seconds, sur lesquels porte ce travail, sont des lieux de pratiques, non-fonctionnels, souvent abandonnés ou laissés-pour-compte mais qui, de par leurs potentialités physiques et symboliques, sont porteurs de et génèrent du sens pour les individus qui y transitent : ce sont les territoires en attente, ou expectant territories. La culture urbaine et les pratiques qui la constituent permettent de penser l’attente et les lieux qu’elle imprègne autrement. L’appropriation symbolique, notamment, qui passe par un parcours physique et mental du lieu, opère une transformation de l’attente passive en attente créatrice et du lieu anonyme et impersonnel en territoire. Les villes nord-américaines étudiées offrent quelques exemples de l’ambiguïté de ces territoires en attente, situés entre création et destruction, entre appropriation individuelle et récupération collective. C’est ce flottement par rapport aux normes socioculturelles et géographiques qui fait la richesse sémiotique des territoires en attente, richesse accentuée par l’utilisation du médium photographique à la fois comme illustration et métadiscours.

Dates and versions

hal-03546782 , version 1 (28-01-2022)

Identifiers

Cite

Elodie Chazalon, Alexandre Campeau-Vallée. ‘Expectant territories’ : quelques exemples de pratiques et poétiques urbaines en Amérique du Nord. Nuevo mundo Mundos Nuevos, 2016, ⟨10.4000/nuevomundo.69511⟩. ⟨hal-03546782⟩
25 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More