L’intensification de l’adjectif en latin : le cas des préfixes per- et prae- - Nantes Université Access content directly
Journal Articles Pallas. Revue d'études antiques Year : 2017

L’intensification de l’adjectif en latin : le cas des préfixes per- et prae-

Sophie van Laer
  • Function : Author
  • PersonId : 1112462

Abstract

Les préfixes per- et prae- servent à former le très haut degré d’intensité de l’adjectif, généralement analysé comme équivalant au superlatif absolu. L’objet de cet article est d’expliquer comment se construit, pour chacun de ces préfixes, ce haut degré, en prenant appui sur la structuration du « domaine notionnel » (Culioli, 1999). Il apparaît alors que per- fonctionne par rapport au « type », ce qui fait que son rôle intensif peut être expliqué par la scalarité. Prae-, au contraire, relève de l’« attracteur », construisant une occurrence qui n’est repérée que par rapport à ellemême ; elle est perçue comme singulière dans le lien insécable que la qualité entretient avec l’entité qualifiée ; c’est un mode de fonctionnement dont la scalarité ne semble pas permettre de rendre compte et qui paraît plutôt relever cognitivement de la saillance.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
hal-03194325.pdf (224.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03194325 , version 1 (04-03-2022)

Identifiers

Cite

Sophie van Laer. L’intensification de l’adjectif en latin : le cas des préfixes per- et prae-. Pallas. Revue d'études antiques, 2017, 103, pp.129--138. ⟨10.4000/pallas.4089⟩. ⟨hal-03194325⟩
40 View
41 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More